Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La centrale nucléaire de Fessenheim sera fermée d'ici 2022

La centrale nucléaire française de Fessenheim, aux frontières de l'Allemagne et de la Suisse, a été mise en service en 1977 et sera fermée d'ici 2022 (archives).

KEYSTONE/EPA/RONALD WITTEK

(sda-ats)

La centrale nucléaire française de Fessenheim, aux frontières de l'Allemagne et de la Suisse, sera fermée d'ici 2022, a déclaré jeudi le ministre français de la Transition énergétique, François de Rugy. Il n'a toutefois pas donné de date précise.

"La centrale fermera pendant ce mandat, d'ici 2022", a dit le successeur de Nicolas Hulot sur franceinfo. "Je ne peux pas vous dire la date au mois près."

La fermeture de la centrale n'est plus nécessairement conditionnée par le démarrage de l'EPR de Flamanville, dont on ne connaît pas le calendrier exact. "EDF n'est pas capable de nous donner une date et l'Autorité de sûreté du nucléaire non plus sur l'ouverture de Flamanville", a-t-il ajouté, tout en faisant état de "quelques problèmes autour du développement de l'EPR".

Le prédécesseur de François de Rugy, Nicolas Hulot, avait laissé entendre en avril que le gouvernement pourrait revenir sur le principe de la concomitance des deux opérations en cas de nouveau retard de calendrier à Flamanville. En juillet, EDF a annoncé le report de près d'un an du démarrage du réacteur en raison de travaux sur des soudures défectueuses.

EDF à également dû réviser une nouvelle fois le coût du projet à la hausse, de 10,5 à 10,9 milliards d'euros. "Personne ne peut dire aujourd'hui avec certitude quand l'EPR de Flamanville ouvrira et sera en fonctionnement", a jugé François de Rugy sur franceinfo.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.