Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter a lancé tôt mardi matin la Journée nationale de collecte de la Chaîne du Bonheur (CdB) en faveur des réfugiés. Des centaines de bénévoles et quelques personnalités recueillent par téléphone des promesses de dons jusqu'à minuit.

"La Suisse, c’est vous, c’est nous tous et notre engagement privé. Et cette journée y est précisément consacrée. Elle peut, grâce à vous, devenir une nouvelle fois, une journée du cœur", a déclaré le Chef du département fédéral des affaires étrangères, cité dans un communiqué de la CdB.

Les dons recueillis permettront de distribuer nourriture, médicaments et vêtements ainsi que d'aider des centres d'accueil offrant soutien psychologique et conseils juridiques aux réfugiés de guerre, indique la fondation. L’argent permettra également de poursuivre l’aide en cours depuis trois ans aux réfugiés syriens vivant au Liban, en Jordanie et en Irak.

Les bénévoles opèrent depuis les studios de la SSR à Genève, Coire, Lugano et Zurich. Parmi eux figurent entre autres l’ancienne conseillère fédérale Ruth Dreifuss, la comédienne Brigitte Rosset ou encore Miss Suisse Laetitia Guarino.

Cinq francs par photo

L'opérateur téléphonique Swisscom versera en outre cinq francs pour chaque photo envoyée via les médias sociaux avec le hashtag #ShowSolidarity4Refugees à la CdB. Les photos serviront ensuite à remplir le logo de la fondation sous forme de mosaïque humaine, précise-t-elle.

A ce jour, 6 millions de francs environ ont été versés sur le compte de la Chaîne du Bonheur, en très grande partie par des donateurs individuels.

ATS