Navigation

La chaîne HBO piratée, un script de "Game of Thrones" fuite

Selon plusieurs médias américains, les pirates auraient mis la main sur le script du quatrième épisode de la septième saison de Game of Thrones, qui n'a pas encore été diffusé par la chaîne HBO. Depuis la mi-juillet, les fans de la série ont pu visionner les trois premiers épisodes de la saison. KEYSTONE/AP HBO sda-ats
Ce contenu a été publié le 01 août 2017 - 01:52
(Keystone-ATS)

La chaîne câblée américaine HBO a été victime d'une attaque de pirates informatiques qui se sont emparés de contenu exclusif, a-t-elle indiqué lundi à l'AFP. Le script d'un épisode inédit de la série "Game of Thrones" a notamment été subtilisé, selon plusieurs médias.

HBO n'a pas précisé la nature du contenu piraté lors de l'attaque mais a indiqué, dans une déclaration transmise à l'AFP, qu'il comprenait des programmes de la chaîne. "Nous collaborons avec les autorités et des sociétés de cybersécurité externes", a expliqué la chaîne, filiale du groupe Time Warner.

Dans un message interne consulté par l'AFP, le PDG Richard Plepler assure les employés de HBO que les dirigeants et les équipes techniques "travaillent en continu pour protéger nos intérêts collectifs". "Les efforts déployés à travers plusieurs services ne sont rien de moins qu'herculéens", a affirmé M. Plepler.

"Ballers" et "Room 104"

Selon plusieurs médias américains, les pirates auraient mis la main sur des épisodes inédits des séries "Ballers" et "Room 104", ainsi que sur le script du quatrième épisode de la septième saison de Game of Thrones, qui n'a pas encore été diffusé par la chaîne.

Un journaliste de l'AFP a reçu dimanche, au même titre que de nombreux journalistes couvrant les médias, un message électronique envoyé par une adresse non identifiée. L'email assurait que "la plus grande fuite numérique" était "en cours", et proposait du contenu inédit de "Game of Thrones".

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article