Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La chaîne OVS veut davantage s'adapter aux spécificités du marché suisse (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La chaîne de confection italienne OVS connaît des débuts difficiles en Suisse. Le redressement des anciens magasins de Charles Vögele nécessite plus de temps que prévu.

Le marché de l'habillement en Suisse a subi une contraction de 5,2% l'an dernier, écrit OVS dans un communiqué publié jeudi. L'entrée sur ce nouveau marché a été plus ardue que prévu.

Il est nécessaire de changer radicalement la base de clientèle, à savoir de la rajeunir, relève l'entreprise transalpine. Les nouveaux clients de la première saison après la transformation des magasins n'ont pas pu compenser complètement les pertes de la clientèle traditionnelle.

De nombreuses études de marché ont démontré que la marque OVS a été bien reçue, affirme le groupe. Mais il est nécessaire d'adapter l'offre encore plus étroitement aux spécificités du marché helvétique.

OVS a repris Charles Vögele à l'automne 2016 via la société Sempione Retail. L'été dernier, près de 150 magasins en Suisse ont été transformés et rebaptisés OVS. Le groupe gère les magasins sous l'égide de Sempione Fashion. Ce dernier exploite désormais 140 magasins en Suisse, selon le communiqué.

Les effectifs ont déjà considérablement diminué en Suisse, non seulement au siège de Pfäffikon (SZ), mais également dans les magasins. Le groupe a supprimé 47 emplois supplémentaires en mars après avoir biffé environ 160 emplois dans la logistique en mai 2017 et un peu moins de 90 postes au siège en janvier 2017.

Bénéfice en chute libre

Les anciens magasins de Charles Vögele ont contribué à hauteur de 110,6 millions d'euros (131,1 millions de francs) aux ventes d'OVS durant l'exercice 2017, qui s'étendait de février 2017 à janvier 2018. En incluant ces revenus, les ventes d'OVS ont grimpé de 12%, à 1,5 milliard d'euros. Sans Vögele, la croissance s'établit à 4%.

OVS a augmenté sa part de marché de 7,4% à 7,8% sur le marché italien, tandis que le secteur de l'habillement y a fléchi de 1,3%, relève la chaîne de confection.

Le groupe a réalisé un résultat d'exploitation (EBIT) de 112 millions d'euros, contre un résultat de 110,3 millions un an plus tôt. Hors coûts non récurrents, le résultat opérationnel progresse de 4,5%, à 142,4 millions d'euros.

Le bénéfice net a lui chuté, passant de 78 millions à 5,1 millions d'euros. Sans les éléments exceptionnels, le bénéfice augmente de 16%, à 106,5 millions d'euros.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS