Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La championne d'Australie Angelique Kerber (no 3) a été sortie dès le 1er tour à Roland-Garros. Elle s'est inclinée 6-2 3-6 6-3 face à la Néerlandaise Kiki Bertens.

La défaite de la gauchère allemande ne constitue qu'une demi-surprise. Kiki Bertens (WTA 58) restait en effet sur huit victoires d'affilée après avoir conquis le titre samedi dernier à Nuremberg, où elle était sortie des qualifications. La puissante néerlandaise (1m82, 74 kg) a également aligné les exploits en FedCup cette année, remportant ses quatre simples face à la Russie en quart de finale et à la France en demi-finale.

Sacrée sur la terre battue indoor de Stuttgart il y un mois mais battue ensuite d'entrée à Madrid et à Rome, Angelique Kerber a quant à elle dû renoncer au tournoi de Nuremberg en raison d'une douleur à une épaule. L'Allemande a d'ailleurs fait appel au kiné mardi et a même quitté le court Philippe Chatrier, alors qu'elle était déjà menée 3-0 dans le dernier set.

Angelique Kerber est la première lauréate d'un Grand Chelem à être éliminée d'entrée dans le tournoi majeur suivant depuis Li Na, titrée à Melbourne en 2014 et battue au 1er tour Porte d'Auteuil quelques mois plus tard. Stan Wawrinka avait d'ailleurs connu en 2014 la même mésaventure que l'Allemande, s'inclinant dès le 1er tour à Roland-Garros pour son premier tournoi majeur disputé en tant que vainqueur de Grand Chelem.

Une autre outsider quitte prématurément la Porte d'Auteuil. Adversaire désignée de Serena Williams en quart de finale, Victoria Azarenka (no 5) a dû se résoudre à abandonner alors qu'elle était menée 6-3 6-7 (6/8) 4-0 par l'Italienne Karin Knapp (WTA 118). En larmes après s'être blessée au genou droit et après avoir été manipulée durant de longues minutes pendant le septième jeu de la deuxième manche, la Biélorusse a trouvé les ressources pour égaliser à un set partout en effaçant une balle de match à 5/6 dans le jeu décisif. Mais, incapable de se déplacer correctement, elle n'a rien pu faire dans le troisième set.

En ballottage défavorable lundi, Andy Murray (no 2) s'en est pour sa part sorti de justesse face au vétéran Radek Stepanek (ATP 128). Le vainqueur du Masters 1000 de Rome s'est imposé 3-6 3-6 6-0 6-3 7-5 au 1er tour devant le qualifié tchèque de 37 ans, qui était mené 4-2 dans la quatrième manche au moment de l'interruption lundi soir. L'Ecossais s'est retrouvé à deux reprises à deux points de la défaite à 4-5 sur son service dans le cinquième set. Il a profité d'un jeu de service catastrophique de son adversaire pour signer le break décisif dans le jeu suivant.

Le nonuple champion de Roland-Garros Rafael Nadal (no 4) a connu une entrée en matière bien plus tranquille. Le gaucher espagnol a écrasé 6-1 6-1 6-1 en 80' le grand serveur australien Sam Groth (ATP 100), décrochant ainsi sa 71e victoire en 73 matches joués sur la terre battue parisienne.

ATS