Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Björk dit s'être décidée à parler suite aux témoignages qui ont afflué contre Harvey Weinstein (archives)

KEYSTONE/STR

(sda-ats)

La star islandaise de la pop Björk a révélé dimanche avoir été harcelée sexuellement lors d'un tournage par un réalisateur. Les témoignages autour de l'affaire Weinstein l'ont incitée à parler, a-t-elle précisé sur Facebook.

"Comme je repoussais à maintes reprises le réalisateur, il boudait et me punissait et donnait à son équipe l'impression que j'étais la personne à problèmes", a-t-elle raconté sur Facebook.

Björk, 51 ans, n'a pas révélé le nom de son harceleur, ni le film en question, mais a fait état d'une "équipe d'une dizaine de personnes qui a permis et ... encouragé" son attitude.

Elle a précisé que cet évènement n'avait pas compromis sa carrière car, a-t-elle souligné, elle n'avait pas "d'ambitions" dans le monde du cinéma. En revanche, elle s'est "inquiétée" pour les autres actrices qui travaillaient avec le même metteur en scène.

Un fait "universel"

La chanteuse, qui évoque ces faits pour la première fois, a expliqué avoir été "inspirée par les femmes qui partout d'expriment en ligne" à propos des agressions sexuelles dont elles ont été victimes.

"J'ai pris conscience que le fait qu'un réalisateur puisse toucher et harceler ses actrices à volonté et que l'institution du cinéma le permette était universel", a-t-elle ajouté.

Björk a écrit ce message au moment où s'accumulent les témoignages d'actrices accusant le producteur américain Harvey Weinstein d'agressions sexuelles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS