Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le chef des finances chaux-de-fonnières Pierre André Monnard se voit de toutes parts poussé à la démission. Après le PLR et l'UDC, le PS et les Verts de la ville demandent à leur tour son départ du conseil communal. Ils ajoutent que l'exécutif et le législatif doivent serrer les rangs pour affronter la crise.

Le libéral-radical a perdu la confiance de son parti, de la commission financière, ainsi que des parlementaires communaux, ont souligné les Verts mardi. Il n'a pas su prendre les décisions qui s'imposaient et s'est réfugié "dans un déni de la réalité".

Les élus socialistes aussi jugent impensable que ce soit lui qui leur présente le budget 2015 rectifié, après un déficit 2014 de 12 millions de francs au lieu d'un bénéfice budgété à 2 millions. Au passage, ils saluent le fait que le PLR "a pris ses responsabilités" en demandant la démission de son propre conseiller communal.

La gauche appelle à une recherche de solutions concertée entre tous les partis, pour le bien collectif. A l'heure où des choix seront indispensables, cette grave crise ne devra pas servir de tremplin électoraliste, notent les Verts.

Manquements du collège

Quant au POP chaux-de-fonnier, il s'en prend au mode d'élection de l'exécutif par le peuple. Il incite selon lui les partis à mettre en liste plusieurs candidats alors que certains "n'ont tout simplement pas les compétences pour assumer une telle charge. Cela se constate lors d'un départ qui laisse la place au premier des viennent-ensuite". Mais au rôle du chef des finances s'ajoutent aussi les "manquements du collège gouvernemental".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS