Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dans la province du Hunan en Chine, plusieurs centaines de miliers de personnes ont dû évacuer leurs habitations (archives).

KEYSTONE/EPA FEATURECHINA/GUO QUAN

(sda-ats)

Des pluies torrentielles se sont abattues lundi sur certaines régions du centre et du sud de la Chine. Les inondations y ont fait au moins 33 morts et endommagé les cultures, tandis que le nord du pays subissait canicule et sécheresse.

Le niveau des eaux de plus de 60 rivières du sud de la Chine a dépassé la cote d'alerte. En plus des 33 morts confirmés, on dénombrait lundi matin 15 disparus du fait des pluies diluviennes et des inondations qui touchent les provinces du Hunan, du Hubei, d'Anhui, du Sichuan et du Guizhou, a rapporté le ministère chinois des Affaires civiles.

C'est la province méridionale du Hunan qui est la plus touchée par la saison de la mousson, qui a débuté durant la seconde quinzaine de juin. Le déluge pourrait commencer à se calmer dans les jours à venir, prévoient les météorologues.

Evacuations massives

La rivière Xiangjiang, important affluent du fleuve Yangtzé, a dépassé la cote d'alerte dans le chef-lieu du Hunan, Changsha. Les eaux ont envahi des habitations de la ville, déraciné des arbres, endommagé des véhicules et submergé nombre de rues.

A travers le Hunan, les inondations ont contraint plusieurs centaines de milliers de personnes à évacuer leurs habitations. Elles ont endommagé les cultures mais aussi emporté des maisons. Les pertes économiques directes sont évaluées à 8,26 milliards de yuans (1,17 milliard de francs), selon les chiffres du Bureau des affaires civiles de la province.

Alertes canicule

Par contraste, une chaleur écrasante règne à Pékin, dans la province du Hebei, dans le Henan et d'autres provinces septentrionales, depuis la semaine dernière, avec des températures prévues de 40° Celsius lundi dans certains secteurs. Les villes du Shaanxi ont lancé des alertes à la canicule, des températures de plus de 35° C. étant possibles dans les trois jours à venir.

A Pékin, nombre d'habitants ont évité de sortir de chez eux durant le week-end, à cause de la chaleur.

En Mongolie intérieure, plus de 200 pompiers combattaient un incendie qui, venant de Mongolie, est passé du côté chinois de la frontière. Le sinistre se propage rapidement du fait des vents violents et de la chaleur sèche.

ATS