Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La clinique romande de réadaptation de la Suva à Sion (VS) a inauguré vendredi son nouveau bâtiment. Grâce à cette extension, la clinique propose 40 lits supplémentaires et crée 50 postes de travail. Coût de l'investissement: 35 millions de francs.

Le taux d'occupation de la clinique romande de réadaptation (CCR) atteignait les 100% depuis trois ans et la liste d'attente dépassait parfois la centaine de patients. Une situation qui devenait "très difficile à gérer", a indiqué à la presse Jean-Raphaël Kurmann, directeur de l'établissement.

Il devenait donc urgent de compléter le premier complexe érigé en septembre 1999. Vendredi, après moins de deux ans de travaux, la nouvelle extension a été inaugurée. Elle sera présentée au public samedi, à l'occasion de portes ouvertes.

Locaux pour l'EPFL-Valais

Le nouveau bâtiment s'érige sur cinq niveaux. Il comprend notamment 20 chambres à deux lits, faisant ainsi passer la capacité de la CRR de 110 à 150 lits. "Les premiers patients sont attendus dès la mi-février, a précisé Jean-Raphaël Kurmann.

Le bâtiment accueille également deux appartements thérapeutiques servant à préparer les patients en passe de retourner chez eux. Il abrite aussi un centre de recherche et médecine du sport, des locaux de formation, de consultations et de thérapies ainsi qu'une chaire de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

Il s'agit d'une chaire de recherche en neuro-ingénierie clinique et interactions homme-machine, ainsi que d'un laboratoire de rééducation à la marche. Le nom du titulaire de la chaire sera connu dans le courant de cette année.

Plus de 300 postes à plein temps

Le coût de la construction et des équipements de la nouvelle extension s'élève à 35 millions de francs. Le montant est couvert par un crédit octroyé par le Conseil d'administration de la Suva. Quant à la location des locaux dévolus à l'EPFL, elle est prise en charge par le canton, a indiqué Jean-Raphaël Kurmann.

L'agrandissement a permis la création de cinquante postes de travail. La CCR compte donc aujourd'hui 309 emplois à plein temps (ou 380 personnes occupées) contre 172 à son ouverture, en 1999.

La forte progression du nombre de patients de la clinique s'explique en partie par la croissance démographique. Mais aussi par une prise en charge toujours plus rapide et efficace. Elle permet de sauver des vies, mais implique ensuite souvent une réadaptation.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS