Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La coulée de boue a détruit en partie la ville de Mocoa.

KEYSTONE/EPA EFE/LEONARDO MUÑOZ

(sda-ats)

La Colombie a décrété la ville de Mocoa en situation d'urgence pour accélérer sa réhabilitation après une coulée de boue, qui a fait 273 morts, selon un nouveau bilan. L'espoir de retrouver des survivants parmi les 220 disparus s'amenuise au fil des heures.

Outre les 273 morts, la catastrophe a également fait 262 blessés, a déclaré lundi soir le président Juan Manuel Santos qui, pour la troisième journée consécutive, s'est rendu dans cette ville du sud. Le chef de l'Etat a passé la nuit dans une base militaire proche, à Villagarzon, afin de continuer mardi à diriger les secours et les travaux.

Selon la Croix-Rouge, la catastrophe a affecté quelque 45'000 habitants du chef lieu du Putumayo. Une base de données a été créée pour recenser les disparus.

Un porte-parole de la Croix-Rouge a souligné que la fenêtre de 72 heures, au cours desquelles des vies peuvent encore être sauvées, se refermait lundi soir.

Aide de 40 milliards de pesos

"On a retrouvé des cadavres, mais on n'écarte pas la possibilité de découvrir quelqu'un de vivant", a toutefois assuré le directeur de l'unité nationale de gestion du risque de catastrophe (UNGRD), trois jours après la tragédie.

Afin d'éviter des épidémies, le gouvernement a lancé une campagne de prévention et de vaccination. Il a distribué des kits de produits alimentaires et d'hygiène. Les sinistrés ont accès à une assistance psychologique et cinq refuges ont été aménagés.

M. Santos a décrété la situation d'urgence économique, sociale et écologique, nommant son ministre de la défense, Luis Carlos Villegas, en charge de la reconstruction.

Le gouvernement a en outre approuvé le versement de 40 milliards de pesos (environ 14 millions de francs) à l'UNGRD, qui dirige la réparation des infrastructures de la ville privée d'eau courante et dont 80% de la population ne dispose toujours pas d'électricité.

Des risques de glissements de terrain menacent 385 autres sites de Colombie, selon une étude. La catastrophe de Mocoa est la plus grave depuis celle de Salgar, qui avait fait 92 morts en mai 2015, à une centaine de kilomètres de Medellin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS