Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Avocate de la concurrence en Suisse, la Commission de la concurrence (Comco) a clôturé l'an passé plusieurs enquêtes importantes. Elle a notamment sanctionné divers acteurs des secteurs des équipements sanitaires, des réservations d'hôtels et des télécommunications.

En 2015, la Comco a sanctionné le cartel des grossistes en sanitaires, les clauses contractuelles des plates-formes de réservations d'hôtels ainsi qu'une entrave à la concurrence de Swisscom, écrit jeudi le gendarme de la concurrence en préambule à la présentation de son rapport annuel.

Ce dernier a aussi ordonné des sanctions à la suite de ses investigations dans les instruments à cordes, le nettoyage de tunnels, la distribution automobile et les pianos.

Dans son communiqué, la Comco se félicite par ailleurs de l'efficacité des perquisitions qu'elle a menées depuis 2006 dans pas moins de 100 entreprises. Cet instrument de saisie de moyens de preuve, dont les autorités de la concurrence bénéficient depuis 2004, s'est révélé efficace pour les enquêtes en cas de soupçons d'infraction.

ATS