Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

AZ Medien et NZZ pourront fusionner (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

La Commission de la concurrence (Comco) a accordé jeudi son feu vert à la fusion entre les groupes de presse AZ Medien et NZZ. Elle a estimé que cette opération "ne soulève pas d'objection" de sa part.

Fin juin, la Comco avait annoncé qu'elle allait procéder à un examen approfondi concernant le rapprochement entre AZ Medien et NZZ, évoquant des indices que la concentration crée ou renforce une position dominante sur différents marchés. Les deux sociétés avaient annoncé début décembre leur volonté de regrouper les forces de leurs journaux et médias électroniques régionaux.

"Il existe certes des indices que la création de l'entreprise commune par AZ Medien et NZZ pourrait créer ou renforcer une position dominante sur les marchés des lecteurs", notamment dans les régions de Soleure, d'Argovie et de Bâle, mais "il n'est toutefois pas à attendre que la création de l'entreprise commune donne aux entreprises concernées la possibilité de supprimer la concurrence sur les marchés cités", s'est justifié la Comco.

A part égale

AZ Medien et NZZ seront impliqués à part égale dans la nouvelle société CH media, cotée en bourse, indiquent-elles dans un communiqué jeudi. Ils ont convenu d'une gestion conjointe: le conseil d'administration de la coentreprise sera présidé par Peter Wanner, président du conseil d'administration de AZ Medien.

Jörg Schnyder, directeur financier du NZZ Media Group, devient vice-président et directeur du comité des finances. Le PDG de la nouvelle société sera Axel Wüstmann, actuellement PDG de AZ Medien. Pascal Hollenstein, responsable des publications des médias régionaux du groupe de presse NZZ, prendra cette responsabilité pour l'ensemble de la nouvelle société.

Principalement actif dans le nord-ouest du pays, AZ Medien édite notamment l'Aargauer Zeitung, l'Oltner Tagblatt, la Basellandschaftliche Zeitung et Schweiz am Wochenende. Il rassemble toutes ses unités dans la coentreprise, à l'exception du site Watson. En décembre, M. Wanner n'excluait toutefois pas que ce jeune média décalé y soit un jour intégré.

Le groupe NZZ apportera pour sa part ses activités de médias régionaux, comprenant notamment la Luzerner Zeitung ou le St-Galler Tagblatt. Son titre éponyme, la Neue Zürcher Zeitung, ne doit pas être intégré dans l'entreprise commune.

La nouvelle entité commune touchera deux millions de lecteurs, auditeurs et téléspectateurs outre-Sarine. La coentreprise enregistrera un chiffre d'affaires de 480 millions de francs. Elle comptera 2000 collaborateurs, soit l'essentiel des employés actuels.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS