Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Commission de la concurrence (COMCO) soupçonne UBS, Julius Baer et cinq banques étrangères d'avoir mis en place des accords illicites dans le cadre du négoce de métaux précieux. Elle a ouvert une enquête.

La COMCO dispose d'indices selon lesquels ces banques auraient pu conclure des accords dans la fixation des prix, a-t-elle indiqué lundi dans un communiqué. Les prix auraient notamment été fixés en ce qui concerne les "spreads", soit les écarts entre le cours demandé et le cours offert.

Outre UBS et Julius Baer, l'enquête concerne la Deutsche Bank, HSBC, Barclays, Morgan Stanley et Mitsui. Les métaux précieux englobent l'or, l'argent, le platine et le palladium.

ATS