Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La Commission de la concurrence (COMCO) ouvre une enquête contre BMW. Elle dispose d'indices selon lesquels le groupe automobile allemand interdit à ses concessionnaires de l'Espace économique européen (EEE) de vendre des véhicules à des clients établis en Suisse.
La pratique concerne les voitures neuves des marques BMW et Mini (à moteurs BMW), a indiqué mardi la COMCO. Elle vise des clients helvétiques voulant profiter de l'affaiblissement de l'euro en allant acheter un véhicule dans la zone desservie par la monnaie unique européenne, soit tous les pays voisins de la Suisse, sauf le Liechtenstein.
Vérifier les soupçonsOuverte lundi, l'enquête cherchera à établir ces soupçons, ceux-ci n'étant pour l'heure pas avérés. Reste que la COMCO dit disposer d'informations impliquant l'existence d'une éventuelle attribution de territoires de vente, attribution illicite du point de vue du droit de la concurrence, précise le communiqué.
L'enquête doit examiner si les ventes de voitures neuves de l'EEE vers la Suisse, respectivement les importations directes effectuées par des clients suisses, sont exclues.
Emission de télévisionL'affaire avait été dévoilée la semaine dernière par l'émission "Kassensturz" de la télévision publique alémanique. Selon les investigations de cette dernière, BMW interdirait à ses concessionnaires européens de vendre des véhicules à des clients helvétiques, dans le but de maintenir des prix élevés en Suisse.
Selon la COMCO, les citoyens suisses doivent être libres d'acheter leur voiture en Suisse et dans l'EEE. La loi sur les cartels prévoit des sanctions pouvant s'élever jusqu'à 10% des chiffres d'affaires des trois dernières années. BMW Suisse pourrait être concerné, à la rigueur également les concessionnaires suisses.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS