Navigation

La Confédération durcit les directives pour les drones

Ce contenu a été publié le 02 juillet 2014 - 12:51
(Keystone-ATS)

Dorénavant, il faudra une autorisation pour faire voler un drone à l'occasion d'événements publics. L'Office fédéral de l'aviation (OFAC) a durci les directives. Il craint notamment des accidents dus à un crash au milieu d'une foule.

"Si un drone s'écrase au milieu de centaines de personnes, cela peut être dangereux", explique Martine Reymond, porte-parole de l'OFAC. Elle revenait sur une information de l'émission "Heute Morgen" diffusée par la radio SRF.

La Confédération comble ainsi une lacune de la réglementation en vigueur qui ne prenait pas ce risque en compte. La nouvelle directive entrera en vigueur le 1er août. Les concerts, les "public viewing" et tout événement public qui rassemble plusieurs dizaines de personnes sont concernés, a précisé la porte-parole.

Deux exemples

L'OFAC a pris pour prétexte deux cas récents à Zurich. Lors du concert des Rolling Stones au Letzigrund en juin dernier, un drone a tournoyé au-dessus des spectateurs. La police zurichoise a saisi l'appareil muni d'une caméra. Son propriétaire a été dénoncé.

Le deuxième cas concerne un drone qui a survolé la retransmission du match de foot Suisse-Honduras dans une rue du centre de Zurich. L'appareil appartenait à une entreprise de médias qui a filmé le rassemblement pour le mettre sur sa page internet. Aucune plainte n'a été déposée, car aucun policier n'a vu l'avion télécommandé de ses propres yeux.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.