Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Confédération libère des réserves de diesel et d'essence

Le Rhin a atteint son niveau le plus bas (171 cm) le 16 octobre dans la région de Duisburg (D). Le précédent record (174 cm) date du 30 septembre 2003 (archives).

KEYSTONE/EPA/FRIEDEMANN VOGEL

(sda-ats)

La Confédération autorise une nouvelle fois de puiser dans les réserves stratégiques de diesel et d'essence. La baisse des importations due au faible niveau du Rhin en raison de la sécheresse explique cette décision.

L'Office fédéral pour l'approvisionnement du pays (OFAE) a autorisé vendredi de prélever 75'000 mètres cubes de diesel et 35'000 mètres cubes d'essence dans les réserves. Lundi, il avait déjà libéré 30'000 mètres cubes de diesel.

Les transports par train et par pipeline ne permettent pas de compenser la baisse des importations causée par la diminution du trafic fluviale. Environ 40% du diesel consommé en Suisse est importé par le Rhin. Près de 12% des importations totales suisses passent par les ports bâlois sur le Rhin.

Faibles cargaisons transportables

Les navires peuvent encore circuler normalement jusque vers Coblence (D). En aval, le niveau du fleuve est si bas que le transport fluvial n'en vaut plus la peine en raison des faibles cargaisons transportables. Concrètement, les transports sur le Rhin sont presque totalement interrompus entre Rotterdam et Bâle.

Les stocks stratégiques sont constitués afin de satisfaire la demande en cas de perturbation de l'approvisionnement. La Confédération fixe la composition et le volume des réserves obligatoires. Les stocks sont détenus par des entreprises privées qui les constituent.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.