Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les droits de douane sur les fourrages grossiers seront réduits dès le 1er septembre (archives).

KEYSTONE/APA/APA/HERBERT-PFARRHOFER

(sda-ats)

Comme annoncé début août, la Confédération réduira dès le 1er septembre les droits de douane pour différents fourrages destinés au bétail. Cette mesure intervient après consultation des milieux agricoles concernés.

Elle répond à une demande des paysans qui subissent une baisse des rendements fourragers en raison de la sécheresse persistante depuis plusieurs semaines. Pour compenser la hausse des prix qui en résulte, la Confédération a donc décidé d'aider le secteur en réduisant la protection douanière sur les fourrages grossiers comme le foin et le maïs.

A partir du 1er septembre, les droits de douane pour les farines et agglomérés sous forme de pellets de luzerne passeront de 7 à 5 francs les 100 kilos, le foin de 3 francs à zéro et les sous-produits de plantes de maïs de 10 à 6 francs. D'autres produits importés destinés à nourrir le bétail seront aussi détaxés de 7 à 3 francs.

Ces mesures sont valables jusqu'à nouvel ordre. Un nouvel examen des prélèvements à la frontière est prévu vers la mi-septembre, a indiqué l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) lundi.

Quant aux paiements directs, les paysans qui ne parviennent pas à respecter les prescriptions qui y sont liées peuvent demander des exceptions afin de toucher l'entier des montants. L'OFAG n'a pour l'heure pas reçu de demandes. Celles-ci sont examinées au cas par cas et sont d'abord transmises aux services agricoles des cantons, a précisé Jürg Jordi de l'OFAG.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS