Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le musée de la photographie de l'Elysée à Lausanne recevra un soutien de la Confédération pour la période 2018-2022 (archives).

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

(sda-ats)

Treize musées se partageront près de 6 millions de francs par an entre 2018 et 2022, dont l'Elysée à Lausanne et l'Ariana à Genève. La Confédération a mis pour la première fois au concours des contributions d'exploitation.

L'Office fédéral de la culture (OFC) a reçu au total 35 demandes de soutien. Un groupe d'experts a examiné et évalué les dossiers. Treize musées ont été sélectionnés, indique l'OFC mercredi dans un communiqué.

Parmi eux, le Laténium à Hauterive (NE), le Musée de la céramique et du verre de l'Ariana à Genève, le Musée de la photographie de l'Elysée à Lausanne et le Vitromusée de Romont (FR). Outre-Sarine, on trouve notamment le Musée en plein air de Ballenberg (BE), le Musée romain d'Augusta Raurica (BL), le Musée des transports à Lucerne ou encore au Tessin le Museo d'arte della Svizzera Italiana à Lugano.

Les institutions sélectionnées recevront entre 250'000 et 1,6 million de francs par an. Chaque musée perçoit un montant fixe de 100'000 francs. A cette somme vient s'ajouter un pourcentage de l'ensemble des charges de l'institution. En fonction de l'évaluation des experts, il se monte à 5 ou 7% du total des charges, détaille l'OFC.

L'OFC prévoit pour la période 2018-2022 un soutien total d'environ 5,9 millions de francs en moyenne par année. Soit une hausse d'un million de francs par rapport à 2017. Cette augmentation a été décidée par le Parlement.

Auparavant, la Confédération attribuait une contribution d'exploitation annuelle à sept musées. Le choix revenait au Conseil fédéral et au Parlement, qui désignaient les institutions à soutenir.

Large public

Avec ce changement de système, et pour prétendre à un soutien, les musées qui postulaient devaient remplir trois critères: démontrer un rayonnement et une qualité reconnus au niveau national, présenter une collection importante et effectuer un travail de médiation innovant destiné au large public.

Les musées ayant reçu un soutien jusqu'à la fin de 2017 et qui doivent s'attendre à une coupe de leur subvention de 30% au moins, voire même à son arrêt, reçoivent pour 2018 un versement unique transitoire égal à 70% de la subvention que l'OFC leur allouait. Ce versement donne aux musées concernés du temps pour planifier leur avenir, écrit l'OFC.

ATS