Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Confédération s'intéresse à un asphalte plus écologique, dit à basse température. Des cantonniers en ont appliqué samedi sur un tronçon de route à Wohlen (BE). Il est mélangé et posé à des températures moins élevées. Cette manière de faire utilise moins d'énergie et fait baisser les émissions de CO2.

Selon cette technique, le revêtement est préparé et posé 30 degrés en-dessous des températures habituelles. Cette nouvelle méthode est actuellement analysée dans un projet national de recherche. Avec cet essai grandeur nature, l'Office fédéral des routes (OFROU) veut obtenir des bases scientifiques pour encourager à utiliser cette technique novatrice.

La Uettlingenstrasse convient parfaitement pour réaliser ce test: des travaux de revêtement ont de toute façon lieu en ce moment, explique la direction des travaux publics, des transports et de l'énergie du canton de Berne.

Pour le test, cinq tronçons de route ont été marqués. Dans le tronçon de référence, le mélange en fusion habituel a été posé. Différents revêtements à basse température ont été appliqués dans les quatre autres.

Des scientifiques ont déjà prélevé plusieurs échantillons d'asphalte lors de sa préparation: ils ont mesuré l'air, la température et noté la consommation d'énergie. Des capteurs posés sous le revêtement doivent permettre d'observer le comportement de ces nouvelles sortes d'asphalte par rapport au trafic. Les résultats seront analysés jusqu'à fin 2013.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS