Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Convention de Berne entre en matière sur la situation du Doubs

La mauvaise santé du Doubs émeut jusqu'à Strasbourg. Selon Pro Natura, le WWF Suisse et la Fédération suisse de pêche, le comité permanent de la Convention de Berne à Strasbourg a décidé d'entrer en matière sur leur plainte et de poursuivre le dossier sur le cas du Doubs.

Cette décision revient à critiquer officiellement les deux pays riverains du Doubs, ont indiqué mercredi les trois organisations dans un communiqué de presse commun. Selon elles, Strasbourg envoie ainsi un signal très clair.

"La Suisse et la France sont désormais sous observation internationale". Dans l'immédiat, une séance se déroulera sur place afin d'élaborer une recommandation de la Convention de Berne. Celle-ci devra être appliquée par les deux pays. Enfin, sa mise en oeuvre sera régulièrement contrôlée par la Convention de Berne.

Pro Natura, le WWF Suisse et la Fédération suisse de pêche critiquent depuis des années les autorités compétentes "parce qu'elles n'entreprennent rien contre la mort silencieuse du Doubs". Le Doubs est une perle des rivières franco-suisses, mais il se porte très mal, tout comme les poissons qui vivent dans ses eaux.

Collaboration entre Neuchâtel et Jura

Selon ces associations, le Roi du Doubs est concerné en tout premier lieu. C'est une espèce habitant uniquement le cours supérieur du Doubs et qui est strictement protégée par la Convention de Berne. L'exploitation irrespectueuse de la rivière fait la vie dure à cet écosystème unique et au Roi du Doubs.

Mardi, les cantons de Neuchâtel et du Jura ont tiré les conclusions d'une étude pluridisciplinaire des eaux de surface du Doubs neuchâtelois mandatée par le canton de Neuchâtel. Ils vont renforcer leur action politique commune en faveur de cette rivière et mener une action concertée. Cette stratégie se concrétisera par la mise en place d'un suivi de la qualité de la rivière.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.