Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Corée du Nord a développé un nouveau missile à longue portée, a rapporté samedi une station de télévision sud-coréenne. Ce programme est distinct de celui qui s'est soldé par le lancement raté d'une fusée vendredi.

Selon la chaîne YTN, citant une source du milieu du renseignement, Pyongyang a effectué quatre essais en 16 semaines jusqu'au début de cette année dans le cadre du développement d'un missile intercontinental sur un site à Musudan-ri, sur la côte nord-est.

Les tests étaient destinés à l'amélioration des moteurs et du carburant de ce missile, répondant au numéro de code KN-08, a dit la même source.

Essais pendant des négociations

Cette campagne d'essais a eu lieu alors que la Corée du Nord et les Etats-Unis étaient engagés dans des pourparlers qui ont débouché en février sur un accord prévoyant que le régime communiste gèle ses programmes nucléaires et balistiques en contrepartie d'une aide alimentaire américaine, a souligné YTN.

La Corée du Nord, qui a reconnu l'échec du lancement vendredi d'une fusée à trois étages porteuse d'un satellite d'observation civil, a mené divers programmes balistiques depuis des décennies à la fois pour les besoins de sa défense et pour l'exportation.

Le tir de vendredi a toutefois été dénoncé par les Etats-Unis comme un camouflage pour un essai de missile militaire d'une portée de 6000 à 9000 km, au mépris des résolutions de l'ONU interdisant ce genre d'activités au régime stalinien. Washington a annulé son aide alimentaire.

ATS