Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le bras de fer se poursuit entre la Corée du Nord et les Etats-Unis (archives)

KEYSTONE/AP KCNA via KNS

(sda-ats)

La Corée du Nord aspire à établir un "équilibre" militaire avec les Etats-Unis, a indiqué samedi Kim Jong-un à l'organe officiel du régime, l'agence de presse KCNA, après le tir de missile au-dessus du Japon. Il estime que la capacité nucléaire de son pays a augmenté.

Le leader nord-coréen affirme même être proche de détenir l'arme nucléaire, et ce malgré les sanctions internationales. "Nous avons presque atteint le but", a-t-il plaidé. "Nous devons clairement montrer à ces grandes puissances nationalistes comment notre pays a atteint son objectif, et ce malgré leurs sanctions illimitées et leur blocus", a-t-il insisté.

Kim Jong-un s'exprimait quelques heures seulement après la "ferme condamnation" du énième tir de missile nord-coréen par le Conseil de sécurité de l'ONU vendredi à New York.

Cet équilibre des forces avec Washington "dissuaderait les dirigeants américains de parler d'option militaire à propos de la République démocratique populaire de Corée (RDPC)", a encore déclaré le dirigeant nord-coréen, selon des propos rapportés par KCNA.

Le nouveau tir d'essai a permis de "démontrer la capacité de combat et la fiabilité" du Hwasong-12, un missile balistique de portée intermédiaire, a précisé KCNA. Selon l'agence de presse nord-coréenne, le missile a touché sa cible virtuelle dans le Pacifique après avoir survolé vendredi l'île japonaise de Hokkaido.

Kim Jong-un a dirigé le tir en personne, selon KCNA.

Réplique immédiate de Trump

Le conseiller à la sécurité nationale du président américain Donald Trump, H.R. McMaster, a redit vendredi que l'option militaire était sur la table et que la patience de Washington touchait à ses limites.

Ses propos ont été corroborés quelques heures plus tard par Donald Trump. Le président américain a à nouveau mis en garde Pyongyang, assurant que les Etats-Unis disposaient de "puissantes" options militaires pour répondre à la poursuite du programme nucléaire et balistique.

"Après avoir vu nos capacités, je suis plus confiant que jamais dans le fait que nos différentes options sont non seulement efficaces mais également puissantes", a-t-il dit dans un discours à la base militaire d'Andrews (Maryland), devant un bombardier furtif B-2.

Devant plusieurs centaines de membres de l'US Air Force, Donald Trump a déploré que le régime de Kim Jong-un ait "une nouvelle fois montré son mépris pour ses voisins et pour la communauté internationale dans son ensemble".

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS