Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Nord-Coréens sont éduqués dès leur plus jeune âge dans le culte des dirigeants de la dynastie des Kim.

KEYSTONE/AP/CHA SONG HO

(sda-ats)

Des milliers de Nord-Coréens ont célébré dimanche le 106e anniversaire de sa naissance du fondateur du régime, Kim Il Sung. Grand-père du président actuel, il reste officiellement le "Président éternel", bien qu'il soit mort en 1994.

Dans un flot ininterrompu, militaires en uniformes bruns, employés en costumes, écoliers et familles se sont succédé sur l'esplanade de la colline de Mansu, dans le centre de Pyongyang. Ils venaient déposer des fleurs au pied d'une statue monumentale du fondateur à côté de celle de son fils et successeur, Kim Jong Il.

"Les grands camarades Kim Il Sung et Kim Jong Il seront toujours avec nous", clamait une banderole végétale. Tour à tour, de petits groupes se présentaient devant les monuments en bronze en portant une fleur ou un bouquet qu'ils déposaient avant de se rassembler.

"Inclinons-nous devant les statues", intimait un speaker, donnant ainsi le signal pour les inclinations des civils et les saluts des militaires. Les Nord-Coréens sont éduqués dès leur plus jeune âge dans le culte des dirigeants de la dynastie des Kim.

L'actuel leader Kim Jong Un est le troisième de la lignée dans un pays dont le calendrier est truffé de commémorations relatives à la naissance et à la vie de son père et de son grand-père.

Sommet intercoréen le 27 avril

Ces cérémonies de dévotion contribuent à ancrer la loyauté de la population vis-à-vis d'un des régimes les plus reclus au monde. Le 15 avril, connu sous le nom de "Journée du Soleil", est la fête la plus importante de l'année. Les autorités ont organisé samedi une grande réunion de hauts responsables du régime pour marquer l'anniversaire de la naissance de Kim Il Sung.

Après deux années de montée des tensions liée aux programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord, le climat s'est remarquablement détendu sur la péninsule coréenne depuis le début de l'année. Kim Jong Un doit rencontrer le 27 avril son homologue sud-coréen Moon Jae-in pour ce qui sera le troisième sommet intercoréen depuis la fin de la Guerre de Corée (1950-1953).

Il devrait rencontrer ensuite, à une date qui reste à déterminer, le président américain Donald Trump. En attendant, il a reçu samedi Song Tao, dirigeant du département international du comité central du Parti communiste chinois. M. Song accompagnait une troupe d'artistes participant au festival du printemps marquant également la naissance en 1912 de Kim Il Sung.

Cette visite intervient quelques semaines après les débuts diplomatiques du dirigeant nord-coréen. Alors qu'il n'avait effectué aucune visite officielle à l'étranger depuis son arrivée au pouvoir fin 2011, il est allé à Pékin où il a rencontré le président chinois Xi Jinping. Pékin est l'allié le plus proche du régime nord-coréen, sur les plans diplomatique et économique.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS