Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Cour suprême rejette un recours de Trump sur les "Dreamers"

Les "Dreamers" étaient protégés de toute expulsion par le programme Daca, créé en 2012 par Barack Obama. Donald Trump a abrogé le décret de son prédécesseur et a donné au Congrès jusqu'au 5 mars pour trouver une issue législative (archives).

KEYSTONE/EPA/MIKE NELSON

(sda-ats)

La Cour suprême des Etats-Unis a infligé lundi un revers au président Donald Trump. Elle a refusé d'examiner le recours de son administration contre une décision de justice bloquant la suppression d'un programme protégeant les "Dreamers".

Le président républicain entendait supprimer à compter de mars ce programme créé en 2012 par son prédécesseur Barack Obama, qui protège du risque d'expulsion quelque 700'000 "Dreamers", des jeunes migrants entrés illégalement aux Etats-Unis alors qu'ils étaient enfants.

Un juge fédéral de San Francisco a temporairement bloqué le 9 janvier l'abrogation du programme DACA (pour Deferred Action for Childhood Arrivals) qui devait débuter le mois prochain. Dans un bref arrêt, les juges de la Cour suprême n'expliquent pas leur décision, mais soulignent que l'appel formé par le gouvernement fédéral a été "rejeté sans préjudice".

Cette formulation laisse entendre qu'ils n'ont pas encore arrêté de décision de fond sur le sujet alors que le débat se poursuit à un niveau de juridiction inférieur.

La volonté de M. Trump de supprimer le programme DACA a provoqué plusieurs recours juridiques déposés par des Etats démocrates et différentes associations devant plusieurs tribunaux fédéraux. L'administration républicaine estime que Barack Obama a outrepassé ses pouvoirs présidentiels en décidant de créer ce programme sans l'aval du Congrès.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.