Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Cour suprême va décider cette année si les couples de même sexe peuvent se marier partout aux Etats-Unis. Elle ouvre ainsi la voie à une décision historique sur l'un des sujets les plus controversés de la société américaine.

Tout au long de la procédure de la Haute Cour, "le ministère de la Justice maintiendra son engagement de s'assurer que les bénéfices du mariage soient disponibles aussi largement que possible", a réagi le ministre de la Justice, Eric Holder. "Et nous poursuivrons nos efforts pour assurer un traitement équitable pour tous les membres de la société, quelle que soit leur orientation sexuelle".

Le mariage homosexuel est à présent légal dans 36 Etats sur 50, ainsi que dans la capitale fédérale Washington. Mais il reste proscrit dans 14 Etats.

Réponse définitive

Jusqu'en 2013, l'Etat fédéral ne pouvait légalement pas reconnaître les mariages homosexuels conclus dans les Etats qui l'avaient légalisé, en raison d'une loi votée par le Congrès en 1996. La Cour suprême a abrogé fin juin 2013 une partie de cette loi, nommée Defense of Marriage Act, ouvrant de facto les droits fédéraux à la retraite, à la succession ou aux abattements fiscaux à tous les couples mariés, qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels.

Cette fois, la réponse de la plus haute juridiction sera définitive. La cour, à majorité conservatrice, doit entendre les arguments de couples homosexuels qui veulent pouvoir se marier ou voir leur mariage reconnu dans l'Ohio, le Michigan, le Tennessee et le Kentucky, quatre Etats qui interdisent le mariage gay. Elle écoutera aussi les autorités de ces Etats qui jugent ces unions anticonstitutionnelles, a-t-elle annoncé vendredi.

Mais sa décision s'appliquera aussi aux dix autres Etats où il est illégal et aura, à ce titre, un "effet symbolique profond au niveau historique", selon l'expert Lyle Denniston.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS