Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Copenhague - La crise économique a fait plonger de 6,9% les émissions de gaz à effet de serre dans l'Union européenne en 2009, selon de nouvelles estimations de l'Agence européenne de l'environnement (AEE) publiées vendredi. Bruxelles s'approche ainsi de son objectif de réduction pour 2020.
"Sur la base de ces estimations, les émissions des 27 membres de l'UE sont inférieures de 17,3% à leur niveau de 1990, et donc très proches de l'objectif de l'Union de réduire ses émissions de 20% d'ici à 2020", souligne dans un communiqué l'AEE, dont le siège est à Copenhague.
"L'impact le plus fort sur les émissions de gaz à effet de serre est venu de la forte baisse (-12,7%) de la consommation de charbon" tandis que pour toutes les énergies fossiles confondues (charbon, pétrole, gaz naturel), la consommation a chuté de 5,5% par rapport à 2008, souligne l'agence européenne.
Les émissions pourraient néanmoins repartir à la hausse dès 2010 avec la reprise économique. "Il est prévisible qu'à la suite de la profonde récession dans l'UE en 2009, la reprise économique puisse provoquer des émissions plus élevées en 2010 comparé à 2009, ou au moins une réduction moins rapide", souligne l'AEE.
L'Union européenne à 27, formée depuis 2004, n'a pas d'objectif dans le protocole de Kyoto, signé lorsque l'UE avait 15 membres, mais s'est engagée à réduire d'ici à 2020 ses émissions de 20% par rapport à 1990.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS