Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le marché du travail a vu sa croissance légèrement ralentir au quatrième trimestre 2011. A la fin de l'année, la Suisse comptabilisait 4,044 millions d'emplois, soit une augmentation de 0,5% sur un an.

L'emploi dans le secteur secondaire a progressé de 7000 unités à 1,033 million, tandis qu'il augmentait de 14'000 à 3,011 millions dans le tertiaire, a indiqué mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué.

En termes désaisonnalisés, la croissance s'avère très faible (+0,2%) par rapport au trimestre précédent. Exprimé en équivalents plein temps, le volume de l'emploi atteint 3,432 millions, soit une hausse de 1% en comparaison annuelle.

Dans le secondaire, la branche "fabrication de produits électroniques, horlogerie" affiche une croissance soutenue avec une hausse de 5000 unités (+4,8%). A l'inverse, les "industries du bois, du papier et de l'imprimerie" se distinguent par la perte de 2000 emplois (-2,7%) par rapport au 4e trimestre 2010.

Santé au beau fixe

Dans le tertiaire, les sections "santé humaine et action sociale" et "administration publique" progressent respectivement de 13'000 (+2,5%) et 5000 emplois (+2,7%). L'hébergement et la restauration (-9000), l'enseignement (-5000) et le commerce de détail (-4000) subissent en revanche des pertes significatives.

L'emploi a le plus progressé au Tessin (+1,3%) et dans la région lémanique (+1,2%). La croissance atteint 0,6% dans l'espace Mittelland et à Zurich. Elle se situe à 0,1% en Suisse orientale, alors qu'elle s'avère nulle dans la Suisse du Nord-Ouest. Seule la Suisse centrale présente une détérioration, de 0,3%.

Le nombre de places vacantes a lui diminué de 6,9% sur un an à 45'300. En valeurs absolues, la baisse est de 1500 unités dans le secondaire (-10%) et de 1800 (-5,4%) dans le tertiaire. Comparées au trimestre précédent, les places vacantes affichent une baisse de 2,5% dans le secondaire et de 3,5% dans le tertiaire.

ATS