Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tokyo - La croissance japonaise s'est accélérée au premier trimestre grâce à une demande intérieure revigorée. Mais la reprise reste suspendue à des exportations à l'avenir incertain.
Le produit intérieur brut (PIB) du Japon a augmenté de 1,2% entre janvier et mars, soit 4,9% en rythme annuel. Il s'agit du quatrième trimestre consécutif de croissance pour l'Archipel, qui a enduré du printemps 2008 au printemps 2009 sa pire récession depuis 1945, dans le sillage de la crise économique mondiale.
Cette progression est toutefois légèrement inférieure aux prévisions des économistes qui s'attendaient à une croissance de 1,3% à 1,4%, selon le quotidien "Nikkei" et l'agence Dow Jones Newswires.
La croissance du quatrième trimestre 2009 a par ailleurs été légèrement revue à la hausse, à +1,0% contre +0,9% estimé au départ, mais la décroissance pour l'ensemble de l'année 2009 reste fixée à -5,2%.
Au premier trimestre 2010, la croissance a été notablement tirée par la demande intérieure, jusque-là moribonde, et notamment par la demande privée. Les autorités nippones ont multiplié les mesures de soutien à la consommation des ménages, comme des incitations à l'achat de véhicules "propres" ou d'appareils électroménagers.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS