Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - La récolte de pommes de table et de poires pourrait être l'une des moins abondantes des dernières années. La situation est due principalement à une météo peu favorable durant la végétation et à des variations de récolte naturelles. L'offre de pommes répondra néanmoins à la demande.
Des estimations annoncent une récolte probable de 92'300 tonnes de pommes à vendre comme fruits de table, annonce Fruit-Union Suisse mardi. Par rapport à l'an dernier - une année d'abondance - le déficit est de presque un quart (-23%). Le cas échéant, ce sera la plus petite récolte depuis douze ans. Celle de poires de table est estimée à 12'000 tonnes, soit 10'000 de moins qu'en 2009.
Ces déficits sont principalement dus à la météo: à une période de floraison courte, froide et humide a succédé une phase de croissance perturbée par une météo extrême apportant du froid, des précipitations abondantes et de la sécheresse.
Une variation naturelle explique aussi cette baisse: après une abondance l'an dernier, les producteurs s'attendaient à une alternance qui n'a pas manqué de se produire. Lors de l'estimation, la végétation accusait un retard de 10 à 14 jours. Il est fort possible que d'ici septembre-octobre les pronostics s'améliorent.
Dans tous les cas, l'approvisionnement en pommes est garanti jusqu'à l'été prochain. Les poires en revanche risquent de se faire rares vers la fin de l'hiver.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS