Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La situation du FC Sion empire. Battus 3-1 à Lugano, les Valaisans ont concédé une troisième défaite en quatre rencontres. Elle pourrait être celle de trop pour Didier Tholot.

Même si ses joueurs ne l'ont pas lâché au Cornaredo, l'entraîneur français risque bien d'être victime de la "loi du Totomat" si chère à son président. Les trois points gagnés sur douze depuis le début du championnat ne collent pas aux attentes de Christian Constantin. Le boss entend réagir au plus vite pour relancer une équipe qu'il voit si séduisante sur le papier.

A Lugano, les Sédunois ont vécu un scénario catastrophe: un penalty - le troisième concédé depuis les trois coups de cette Super League - stupide provoqué par Leo pour l'ouverture du score, le 2-0 qui tombe juste avant la pause sur une balle arrêtée bien mal évaluée par Mitryushkin et ses défenseurs et ce troisième but luganais en rupture à la 67e alors que Ziegler avait rallumé la flamme de l'espoir neuf minutes plus tôt.

La non-titularisation de Fernandes, l'absence de Boka et de Konaté et le remplacement à la pause de Salatic démontrent que Didier Tholot a tenté des choses pour redonner un souffle à son équipe quatre jours après la défaite face à Lausanne. Ces mesures fortes furent malheureusement vaines.

Dans l'autre rencontre disputée à 19h45, Lucerne s'est imposé 3-1 à Vaduz grâce notamment à un doublé de Marco Schneuwly. Ce succès sans histoire efface quelque peu la malheureuse défaite concédée devant le FC Bâle dimanche.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS