Toute l'actu en bref

Pittsburgh a écrasé de sa classe l'acte V de la finale de Conférence Est. Les Penguins ont dominé Ottawa 7-0 et mènent 3-2 dans la série.

On appelle ça une fessée de champion. Malmenés à Ottawa lors de l'acte III (5-1), Sidney Crosby et ses coéquipiers ont remis les pendules à l'heure de la plus belle des manières et malgré bon nombre de joueurs blessés. Les Pens ont attrapé les Senators à la gorge dès le premier tiers et les joueurs de Guy Boucher ont passivement subi leur humiliation.

Et ce n'est que justice au regard du hockey proposé par la formation canadienne. Pusillanimes, spéculant sur les contres et comptant beaucoup sur un système 1-3-1 qui ferait passer le catenaccio pour une tactique du Barça, les Senators ont implosé face au fore-checking agressif des tenants du titre. Après le premier tiers, la messe était dite avec un 4-0 sec et sonnant. Mieux, Pittsburgh n'a jamais ôté son pied de l'accélérateur et Guy Boucher a dû constater les dégâts. Lorsque les Penguins jouent ainsi, ils demeurent imbattables.

Même Mark Streit, titularisé en l'absence de Chad Ruhwedel, s'est montré irréprochable. Désastreux lors du troisième match, le Bernois a passé 17'32 sur la glace pour un bilan de +1 et un assist. Le retour de Schultz ou de Ruhwedel lors du 6e match mardi à Ottawa pourrait renvoyer Streit en tribunes, mais le vétéran a prouvé qu'il savait rebondir.

ATS

 Toute l'actu en bref