Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Richie Porte (BMC) a remporté de fort belle manière le Tour de Romandie. L'Australien a terminé 2e du contre-la-montre final à Lausanne derrière Primoz Roglic.

Certains aiment dire qu'il y a une justice dans le sport. Battu la veille à Leysin par un Simon Yates opportuniste, Richie Porte n'a pas fait de détails sur les pentes lausannoises. Sur un parcours aussi exigeant que celui d'A Travers Lausanne, la tâche des adversaires de l'Australien était plus qu'ardue. Dès les premiers pourcentages, le collègue de Stefan Küng a imprimé un rythme fou. Au sommet de la montée à Sauvabelin, Porte a mis 19'' au Slovène Primoz Roglic et surtout 34'' au leader Simon Yates.

On aurait pu croire que l'Australien allait créer des écarts supplémentaires lors de la descente, il n'en a rien été. Porte a su gérer son avance par rapport à Yates pour finir à 8 secondes d'un Primoz Roglic étincelant dans la descente. On se souviendra longtemps du passage entre deux îlots à la sortie du pont Chauderon à plus de 70 km/h pour cet ancien sauteur à ski! Mais le Slovène n'a pas réussi à passer devant Simon Yates. Le Britannique d'Orica a limité la casse malgré son petit gabarit pour sauver sa deuxième place pour 5 secondes. Au final, Porte a mis 21 secondes à Yates et 26 à Roglic.

Décevant la veille lors de l'étape de montagne et l'arrivée à Leysin, Chris Froome s'est classé 9e à 46 secondes de Porte. Le triple vainqueur du Tour de France termine au 18e rang à 1'55.

Des Suisses en retrait

Les Suisses n'ont pas trop brillé dans les rues de la capitale olympique. Le meilleur fut logiquement Stefan Küng. Le Thurgovien a pris la 21e place à 1'07 du vainqueur. "C'est une performance correcte, a résumé le gagnant de l'étape à Bulle. Le chrono, il faut le pratiquer pour être bon. Je suis content, mais je n'ai pas assez travailler. C'est un parcours spécial, plus favorable aux grimpeurs. La descente, si je la fais cinq fois de plus, je peux gagner dix secondes. Mais bon, j'ai fait une préparation pour les classiques alors ce n'était pas si mal surtout que la semaine a été assez dure avec la météo."

Si le puissant rouleur de la BMC a fait ce chrono avec le curseur pas loin du maximum, Michael Albasini a lui fait une promenade dans les rues de Lausanne (61e à 2'11). "Je n'avais pas d'ambitions, a précisé l'autre Thurgovien, vainqueur de son septième bouquet romand à Champéry. Schär est parti avant alors j'ai essayé de le rattraper pour rigoler. C'était spécial parce que j'avais la famille qui me parlait dans l'oreillette. Pour l'année prochaine, je ne sais pas si je serai de retour, ça dépendra du programme."

Sébastien Reichenbach n'a pas pris le départ en raison d'une contracture à la cuisse droite. Quant à Tom Bohli, il a abandonné la veille en suivant les ordres de son équipe BMC qui ne souhaitait pas qu'il se fatigue trop avant le Giro. Le meilleur Suisse après ces six jours de course est Mathias Frank. Le Lucernois a fini 33e à 2'58. Danilo Wyss a pris la 61e place à 9'30.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS