Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Wall Street a terminé la séance de mercredi en baisse, accentuant ses pertes dans les derniers échanges sous la pression d'Apple et d'un baril de Brent revenu tutoyer le plus bas de 11 ans.

L'indice Dow Jones a cédé 117,11 points (0,66%) à 17'603,87 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 15 points (0,72%) à 2063,36. Le Nasdaq Composite a laissé 42,09 points (0,82%) à 5065,85.

L'indice S&P de l'énergie a subi le recul le plus prononcé de la séance, de 1,47%. Les pétroliers Chevron et Exxon Mobil ont perdu 1,27% et 1,33% respectivement. Cet indice est en recul de plus de 23% depuis le début de l'année, de loin la pire performance sectorielle, suivi par l'indice des matières premières qui laisse un peu plus de 9% et a abandonné 1,04% mercredi.

Le brut a rétrocédé ses gains de mardi en raison de prévisions anticipant un hiver court en Amérique du Nord et en Europe, ceci ajoutant au marasme d'un marché par ailleurs saturé. D'autant que le ministre saoudien du pétrole, Ali al Naimi, a déclaré que son pays, premier exportateur mondial de brut, n'entendait pas limiter sa production et qu'il pouvait répondre à une hausse de la demande.

Le brut a accentué son repli avec l'annonce d'une hausse de 2,6 millions de barils des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière, alors que les analystes prévoyaient en moyenne une baisse de 2,5 millions. Le contrat de février sur le Brent a touché un plus bas de séance de 36,35 dollars le baril, à moins de 40 cents de son plancher de 11 ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS