Toute l'actu en bref

Hong Kong, considérée comme une plaque tournante de la contrebande de l'ivoire, a annoncé l'année dernière sa décision d'interdire progressivement le commerce de l'ivoire d'ici 2021.

KEYSTONE/AP/VINCENT YU

(sda-ats)

Deux hommes ont été condamnés pour possession d'une paire de baguettes en ivoire par la justice hongkongaise. Une datation au carbone 14 a permis d'établir que l'or blanc était postérieur à 1990 et donc illégal, a rapporté mercredi la presse locale.

Hong Kong, considérée comme une plaque tournante de la contrebande de l'ivoire, a annoncé l'année dernière sa décision d'interdire progressivement le commerce de l'ivoire d'ici 2021.

Pour l'instant, l'ex-colonie britannique autorise toujours la vente d'objets en ivoire issus des stocks officiels constitués avant 1990 et l'interdiction du commerce international de l'or blanc, en théorie uniquement à destination du marché insulaire.

Nombreux objets en vente

Les services du gouvernement ont acheté la paire de baguettes chez un artisan du quartier de Sheung Wang, où les vitrines présentant des objets en ivoire sculpté sont nombreuses.

Une datation par le radiocarbone a permis d'établir que cet ivoire était postérieur à 1990, selon un communiqué publié le mois dernier par le gouvernement.

"C'est la première fois que le gouvernement de Hong Kong utilise la datation par le radiocarbone pour déterminer l'âge de l'ivoire, cela va complètement changer les règles du jeu", s'est félicité Alex Hofford, militant de l'association WildAid.

Peines trop légères

Les défenseurs des animaux dénoncent cependant la légèreté des peines infligées. Ceux qui enfreignent les règles risquent jusqu'à cinq millions de dollars de Hong Kong (près de 635'000 francs) d'amende et deux ans de prison.

Mais les deux prévenus ont été condamnés mardi à des amendes de 6000 et 8000 dollars hongkongais.

"Cette condamnation nous rappelle que les pénalités à Hong Kong doivent être renforcées afin de refléter la gravité des crimes commis contre la faune sauvage et représenter une dissuasion efficace pour les trafiquants d'ivoire illégal", a déclaré dans un communiqué Yannick Kuehl, de l'ONG Traffic.

La Chine, premier marché mondial de l'ivoire, a elle annoncé fin décembre que la vente et la transformation d'objets en ivoire seraient entièrement interdites d'ici fin 2017.

Délai trop long

Les défenseurs des animaux déclarent que le délai de cinq ans prévu par le gouvernement hongkongais pour éradiquer le commerce de l'ivoire est trop long et encouragera la contrebande quand l'interdiction entrera en vigueur sur le continent.

D'après les ONG, plus de 20'000 éléphants ont été tués pour leur ivoire en 2015. Le commerce international de l'ivoire est interdit depuis 1989 par la Convention sur le commerce des espèces menacées (Cites).

ATS

 Toute l'actu en bref