Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne/Aarau - La Confédération refuse de procéder à l'arrêt immédiat de la centrale nucléaire de Beznau, à Döttingen (AG). Elle a rejeté la demande déposée en novembre 2009 par le PS et les Verts des cantons d'Argovie et de Soleure, ainsi que cinq organisations anti-nucléaires.
Les partis et organisations demandaient l'arrêt immédiat des deux réacteurs de Beznau. Ils estiment qu'en cas d'accident grave, la centrale n'est pas en mesure de refroidir ses réacteurs. Le système électrique de secours est particulièrement critiqué.
Le département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et des communications (DETEC) vient de rejeter cette demande, a indiqué lundi "Fokus Anti-Atom". Le DETEC n'a pas fait la plus petite analyse de risque, selon le groupe anti-nucléaire.
Problème connuPour les opposants à la centrale, le problème du système électrique de secours est connu depuis longtemps. Mais le propriétaire de la centrale, les Forces motrices du nord-ouest (NOK), ne va procéder aux travaux nécessaires qu'en 2011.
La centrale doit améliorer son système électrique de secours. Cette obligation n'engendre toutefois pas automatiquement un arrêt de l'installation, explique le DETEC dans sa lettre.
"Fokus Anti-Atom" n'est pas satisfait de la réponse du département de Moritz Leuenberger. Le groupe va examiner la possibilité d'entreprendre de nouvelles démarches.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS