Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La diplomate suisse Heidi Tagliavini a reçu le Prix de la fondation Dr. J.E. Brandenberger, doté de 200'000 francs. La lauréate est honorée pour "sa grande humanité et ses compétences professionnelles au service de la société, de la Suisse et du maintien de la paix".

C'est surtout en tant que médiatrice en Ukraine, au service de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), que Mme Tagliavini a démontré ses compétences, souligne la fondation dans un communiqué publié vendredi. La remise du prix est prévue le 14 novembre à Zurich.

Agée de 64 ans, la diplomate a démissionné de ses fonctions cet été. Elle avait été nommée à ce poste il y a plus d'un an, et reconduite en janvier.

"Ses capacités extraordinaires en matière de médiation, sa modestie, couplées avec un sens du dialogue ciblé, persistant et neutre, ainsi que ses grandes connaissances de la culture et de la langue des zones de conflit lui ont permis d'obtenir une totale acceptation des parties en conflit ainsi que des autorités politiques internationales", précise le communiqué.

Rôle crucial

Heidi Tagliavini a joué un rôle crucial dans les pourparlers de paix ayant abouti à l'accord de Minsk, en février dernier. Le conseiller fédéral Didier Burkhalter lui-même ne tarit pas d'éloges sur cette fine et discrète diplomate, "travailleuse infatigable".

Née en 1950 à Bâle, Heidi Tagliavini est entrée en 1982 au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), où elle restera environ trente ans. Elle a occupé différents postes à Lima, Moscou, La Haye et Sarajevo, ainsi que le poste de secrétaire d'Etat adjoint à Berne.

Sept langues

Mme Tagliavini a aussi exercé des fonctions et missions au sein de l'ONU et de l'OSCE en Tchétchénie, en Géorgie, en Russie et en Ukraine. En 2008, cette "Madame Courage" comme l'avait surnommée la "Neue Zürcher Zeitung", avait été désignée par l'UE cheffe de la Commission d'enquête internationale indépendante sur le conflit entre la Russie et la Géorgie en Ossétie du Sud.

Détentrice d'un doctorat en philologie après des études de Lettres à Genève et Moscou, Heidi Tagliavini parle sept langues en plus de l'allemand, dont le russe et l'italien. Elle est l'auteure de deux ouvrages, un essai coécrit sur le Caucase et un livre de photos sur ses souvenirs de Tchétchénie.

Le Prix de la Fondation Dr J.E. Brandenberger est le plus doté du genre en Suisse. La fondation a été créée en l'honneur de l'inventeur du cellophane, Jacques Edwin Brandenberger. Le prix est attribué chaque année à une personnalité qui s'est distinguée dans l'amélioration des conditions de vie de la population.

ATS