Navigation

La dissidente birmane Ang San Suu Kyi a atteint 14 ans de détention

Ce contenu a été publié le 24 octobre 2009 - 13:46
(Keystone-ATS)

Berne - La dissidente birmane Ang San Suu Kyi, prix Nobel de la paix, a atteint 14 ans de détention. Les Nations Unies sont appelées à redoubler d'efforts pour obtenir la libération de l'opposante et des prisonniers politiques détenus par la junte.
"Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, doit mobiliser la communauté internationale" pour oeuvrer dans ce sens, a lancé le directeur de Burma Campaign UK dans un communiqué.
Aung San Suu Kyi a été arrêtée pour la première fois en 1989 par la junte militaire au pouvoir au Myanmar. L'année suivante, sa formation politique, la Ligue nationale pour la démocratie (LND), remporte largement les élections que la dictature militaire accepte d'organiser sous la pression populaire. Le scrutin est refusé et Aung San Suu Kyi est régulièrement arrêtée et mise en résidence surveillée.
En août dernier, une énième prolongation de sa détention est décidée après que la Nobel de la paix a été condamnée à dix-huit mois supplémentaires d'assignation à résidence. L'opposante est accusée d'avoir illégalement hébergé un citoyen Américain entré dans son domicile.
Cette nouvelle condamnation empêchera de fait Aung San Suu Kyi de participer aux prochaines élections concédées par les généraux birmans et qui doivent avoir lieu en 2010.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.