Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les veuves et les enfants d'Oussama ben Laden qui vivaient au Pakistan ont été expulsées dans la nuit de jeudi à vendredi vers l'Arabie saoudite. C'est ce qu'a déclaré à Reuters l'avocat de la famille.

Cette évolution de la situation met un terme à plusieurs mois de spéculations quant au sort des trois veuves et des 11 enfants, qui avaient été arrêtés par les forces de sécurité pakistanaises après le raid américain du 2 mai 2011 contre la résidence au Pakistan d'Oussama ben Laden, lequel avait alors été abattu.

La justice pakistanaise avait condamné récemment les veuves à un mois et demi de prison pour entrée illégale au Pakistan, et ordonné qu'elles soient expulsées au terme de leur peine, qu'elles avaient commencé à purger le 3 mars.

Expulsion retardée

L'avion à bord duquel veuves et enfants avaient pris place a décollé vendredi à 01h30 locales (jeudi 20h30 GMT) à destination de l'Arabie saoudite, selon des chaînes de télévision pakistanaises qui n'ont pas précisé vers quelle ville l'appareil se dirigeait.

Le ministère de l'Intérieur, qui avait la responsabilité de la famille Ben Laden, a déclaré dans un communiqué avoir "donné des ordres pour l'expulsion des 14 membres de la famille d'Oussama ben Laden, dans le sillage des consignes de l'appareil judiciaire".

Initialement prévue mercredi, l'expulsion avait été retardée par des démarches administratives entre le Pakistan d'un côté, l'Arabie saoudite et le Yémen de l'autre, avait déclaré Zakariya al Sadeh, le frère de la plus jeune épouse.

L'expulsion des proches de Ben Laden est potentiellement dangereuse pour le Pakistan, car ils pourraient révéler les conditions ayant permis au numéro un d'Al-Qaïda de vivre pendant des années à quelques dizaines de kilomètres d'Islamabad.

ATS