Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La fermeture de l'usine Clariant à Huningue fait des remous

Huninge - Des salariés de l'usine alsacienne de Huningue (F) du groupe chimique bâlois Clariant ont bloqué lundi matin plusieurs axes de circulation à la frontière franco-suisse. Ils veulent sensibiliser la population à la fermeture programmée de leur site de 260 personnes.
Les manifestants ont organisé des barrages filtrants à six postes-frontières (cinq vers la Suisse et un vers l'Allemagne) et à la principale entrée/sortie d'autoroute française vers la Suisse, a indiqué l'intersyndicale CGT/CFDT du site. Ils ont récolté des signatures d'automobilistes pour leur pétition contre la fermeture de l'entreprise.
L'action a réuni 90 salariés de l'usine, selon la préfecture du Haut-Rhin. Elle a causé de très importants ralentissements à partir de 05H00 jusquà 08H45. Elle devait être reconduite dans l'après-midi à partir de 15h00 dans le sens inverse.
Le personnel a également déclenché une grève de 24 heures reconductible. Par ces actions, les salariés entendent "faire pression" sur leur direction alors que démarre ce lundi le dernier round des négociations sur les mesures accompagnant la fermeture prévue en 2011.
L'intersyndicale demande des garanties de "maintien de l'emploi" grâce aux reclassements et des indemnités de départ "acceptables".
Clariant avait annoncé en novembre la fermeture de cette usine de colorants qui produit notamment des pigments pour l'automobile et le bâtiment, invoquant la baisse des ventes liée à la crise de ces deux secteurs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.