Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le football français est plongé dans la crise. Le comité exécutif de la FFF a en effet décider d'annuler le principe de deux montées et deux descentes entre Ligue 1 et Ligue 2, adopté par la Ligue.

Président de la Ligue de football professionnel (LFP), Frédéric Thiriez a fustigé "une crise majeure" entre les instances dirigeantes du football français. Il a affirmé que la LFP saisirait en "référé le Conseil d'Etat" pour infirmer cette décision.

"La Fédération vient de prendre la lourde responsabilité de créer un conflit majeur avec la Ligue de football professionnel. C'est une décision que j'estime illégale et grave pour l'avenir du football. Malheureusement, elle a été prise, je n'ai pas dû être assez convaincant. En conséquence, je saisis immédiatement le Conseil d'Etat pour une demande de suspension de la décision", a déclaré le patron de la LFP au sortir du comité exécutif auquel il prenait part en tant que membre de droit.

"Ce n'est pas de gaieté de coeur, mais je suis garant des décisions du Conseil d'administration de la LFP et de l'autonomie de décision de la LFP s'agissant de l'organisation de nos championnats professionnels. Mais je dois défendre l'institution dont je ne suis que le modeste héritier après 75 ans d'histoire. J'irai donc jusqu'au bout", a insisté M. Thiriez sans répondre à aucune question des médias.

Le 21 mai, le Conseil d'Administration de la LFP avait voté le principe de deux montées/deux descentes pour la saison prochaine (2015-2016), suscitant la colère des représentants de la D2. Pour D2/D3, il fallait l'aval en assemblée de la Fédération française de football (FFF), qui gère la 3e division. Mais celle-ci avait repoussé sa décision au mois de décembre.

Malgré tout, le 9 juillet, la LFP, lors d'un nouveau conseil d'administration, avait décidé de maintenir le passage à deux descentes et montées entre D1 et D2 (contre trois précédemment) dès la saison à venir. Provoquant ainsi un manque d'uniformisation entre les trois divisions. En conséquence, la Fédération (FFF), comme elle en a le droit, en tant qu'instance dirigeante suprême, a décidé d'annuler la réforme voulue par la LFP.

ATS