Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La fierté du "Mister" après le succès face au Japon

"Je suis fier du niveau qui est le nôtre aujourd'hui !" A défaut de vaines promesses, Vladimir Petkovic s'envolera lundi en Russie avec l'assurance que son équipe sera à la hauteur de l'événement.

"Nous avons livré un match solide pour battre le Japon, explique le "Mister". Nous avons marqué deux buts, nous avons bénéficié de plusieurs occasions et nous n'avons pratiquement rien concédé à l'adversaire. Réussir un nouveau "clean sheet" était important." La Suisse s'affirme de plus en plus comme une équipe contre laquelle il est difficile de marquer. Son gardien n'a, ainsi, été battu qu'à une seule reprise lors de ses six derniers matches, dimanche dernier à Villarreal face à l'Espagne par le latéral Alvaro Odriozola.

"Défendre c'est aussi la responsabilité des demis et des attaquants. Il est important de le rappeler, poursuit Vladimir Petkovic. Par ailleurs, je ne crois pas que notre jeu offensif soit en souffrance. Nous pouvons nous ménager des occasions contre n'importe quel adversaire. Nous devons toutefois gagner en efficacité devant le but."

On comprend donc que Vladimir Petkovic se félicite de la réussite de Haris Seferovic pour le 2-0. "Ce but va lui donner plus de confiance et plus de "légèreté" dans son jeu, glisse-t-il. Haris a débuté la saison avec Benfica d'une manière extraordinaire. Il ne faut pas l'oublier. Il était donc prévisible qu'il accuse un coup d'arrêt." Le "Mister" a également insisté sur la performance de Mario Gavranovic. "Il a mérité de commencer ce match, dit-il. Il fut très intéressant, avec ses deux occasions de la tête et de bonnes séquences de jeu." Il semble toutefois que le Tessinois accuse toujours une longueur de retard sur Seferovic pour la place de titulaire à la pointe de l'attaque le 17 juin contre le Brésil.

Cette rencontre face au Brésil va susciter un engouement extraordinaire dans tout le pays ces prochains jours. "Je ne veux faire aucune promesse à nos supporters. Je ne suis pas l'homme des grandes paroles, souligne Vladimir Petkovic. Je préfère garder les pieds sur terre. Je veux que mon équipe prouve sa valeur sur le terrain et qu'elle aborde chaque match, dont le prochain bien sûr, avec la ferme volonté de le gagner."

Les vingt-trois sélectionnés auront congé ce week-end avant de se retrouver lundi matin à Kloten pour le départ vers Togliatti. "Je veux qu'ils débranchent complètement la prise pendant ces deux jours", précise le "Mister".

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.