Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La finale 2017 de la Ligue Europa opposera le 24 mai prochain à Stockholm Manchester United à l'Ajax Amsterdam. Les deux formations n'ont pas failli jeudi soir. Mais elles ont tremblé.

Victorieux 1-0 jeudi dernier à Vigo grâce à une frappe superbe de Rashford, les Mancuniens ont concédé le nul à Old Trafford (1-1). L'ouverture du score de la tête de Fellaini à la 17e minute leur a sans doute rendu un mauvais service. Ils se sont trop vite installés dans une sorte de zone de "confort" qui a permis au Celta de développer son jeu et de... marquer. L'égalisation de Facundo, buteur lui aussi de la tête, à la 86e leur a, ainsi, fait vivre une fin de match extrêmement crispante. Notamment avec cette véritable balle de match à l'ultime seconde dans les pieds du Suédois Guidetti...

A Stockholm, Jose Mourinho et ses protégés joueront leur saison sur cette finale. La victoire, synonyme de qualification directe pour la phase de poules de la Ligue des Champions, est impérative pour une formation qui a été très loin de maîtriser son sujet en Premier League.

Pas de "remontada" à Décines

Il n'y a donc pas eu de "remontada" à Décines. Battu 4-1 à Amsterdam au match aller, Lyon a cru au miracle avec les deux réussites de Lacazette inscrites dans les dernières secondes de la première période et le 3-1 signé Ghezzal à la 81e. Mais les Lyonnais ont finalement échoué pour un petit but.

Mener 2-1 à la pause relevait presque du miracle pour des Lyonnais une fois de plus à côté de leur sujet sur le plan défensif. Mais par leurs rares éclairs, ils ont finalement caressé le rêve de ce retour impossible. Surtout avec cette supériorité numérique dont ils ont bénéficié en fin de match après l'expulsion de Viergever (84e).

Même si sa jeunesse lui a parfois joué des mauvais tours, l'Ajax était toutefois bien l'équipe qui a pratiqué le meilleur football sur l'ensemble des deux matches. Sa qualification ne souffre finalement aucune discussion. A Stockholm, sa jeunesse triomphante peut troubler la sérénité des Mancuniens.

Cette élimination risque bien d'être fatal dans le camp lyonnais à Bruno Genesio. Le fait de ne pas jouer la prochaine Ligue des Champions pèsera très lourd dans le bilan de l'entraîneur. Jean-Michel Aulas n'a pas fini de regretter de n'avoir pu su convaincre à la fin 2015 Lucien Favre de le rejoindre. Jamais avec le Vaudois Lyon n'aurait évolué d'une manière si "tragique" sur le plan défensif.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS