Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Grâce à son succès 3-1 en demi-finale du Championnat du monde à Moscou face à la Russie, la Finlande file en finale. Les Nordiques seront opposés au Canada, vainqueur des Etats-Unis 4-3.

Comme en 2007, il n'y aura pas de titre pour la Russie chez elle. La faute, comme il y a neuf ans, à une Finlande qui se pose en cauchemar pour la Sbornaja. Et pourtant, tout avait bien commencé pour Ovechkin & co. A la 3e, Shirokov a ouvert la marque pour les locaux. Tout s'est gâté lors du tiers médian en raison de l'indiscipline des joueurs d'Oleg Znarok. Sur des pénalités de Marchenko et Ovechkin, les Finlandais ont pu scorer à deux reprises par le tout jeune Sebastian Aho, 18 ans. Moins médiatisé que son collègue Patrik Laine, l'attaquant drafté par les Carolina Hurricanes en 35e position l'an dernier semble pourtant promis à un avenir aussi brillant.

Entre les deux réussites d'Aho, c'est Jussi Jokinen qui a pu tromper Bobrovski en profitant d'un magnifique travail préparatoire de Laine. Frustrée, la Russie a parfois trop cherché la passe parfaite, à l'image de Shipachyov qui aurait dû se montrer plus égoïste alors que l'égalisation à 2-2 se trouvait sur sa palette. Beaucoup plus réalistes, les Finlandais n'ont absolument rien volé. Dans le troisième tiers, les Russes ont trop souvent cherché le tir d'Ovechkin pour espérer tromper la vigilance de Koskinen.

Un match plein

La demi-finale nord-américaine a débouché sur un superbe match avec de nombreux buts. Mais surtout, ce duel entre cousins du même continent fut riche en rebondissements. Le tiers initial a appartenu aux Canadiens qui ont pris deux longueurs d'avance par Gallagher et Marchand, au terme d'une splendide combinaison avec Ceci. Mais les Américains, on le sait, possèdent une sacrée fierté. Et en un peu plus de sept minutes, voilà que Matthews et ses coéquipiers ont inscrit trois buts pour virer en tête. La formation avec la feuille d'érable a nivelé la marque par Brassard à la 36e.

La décision est tombée de manière assez inattendue en début de troisième période. Entré dans la zone, le défenseur des Predators Ryan Ellis a expédié un missile dans la lucarne de Kinkaid. Ce but a suffi au bonheur canadien puisque les Américains ne sont pas parvenus à égaliser malgré une belle poussée en fin de rencontre. Les Etats-Unis devront donc encore attendre avant de songer à un troisième titre international. Ils se contenteront de la finale pour la troisième place face à la Russie.

Le duel Canada - Finlande sera un remake de la finale de 2007 à Moscou où le Canada s'était imposé 4-2 et l'occasion pour les Canadiens d'effacer le 4-0 encaissé lors du dernier match du tour préliminaire.

ATS