Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour le patron de la Finma Mark Branson, la réglementation et la surveillance pour les petits établissements solides peut être relâchée. (archives)

KEYSTONE/ANTHONY ANEX

(sda-ats)

L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) a lancé une phase pilote pour évaluer un régime de contrôle pour les banques de petite taille, qui bénéficient d'un régime réglementaire à la complexité "nettement réduite".

"Pour les établissements plus petits, très solides et ne posant pas de problème, la réglementation et la surveillance doivent être moins complexes et moins intensives", a indiqué vendredi le directeur du gendarme des marchés financiers, Mark Branson, cité dans un communiqué.

Ce programme est proposé aux petites banques et aux petits négociants en valeurs mobilières dont les fonds propres et les liquidités sont nettement au-dessus de la moyenne et qui ne sont pas exposés à d'autres risques accrus. Soixante sept établissements ont été sélectionnés dans le cadre de cet essai.

Parmi les simplifications apportées, ces banques ne devront plus calculer leurs actifs pondérés des risques et le ratio structurel de liquidité à long terme. La publication nécessaire est par ailleurs réduite au minimum. D'autres simplifications concernent les exigences qualitatives dans les risques opérationnels, des externalisations et de la gouvernance d'entreprise.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS