Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La fortune de Trump se stabilise à 3,1 milliards de dollars

Donald Trump n'a pas perdu d'argent depuis qu'il a été élu président des Etats-Unis, mais son séjour à la Maison Blanche nuirait à son patrimoine, selon le magazine Forbes (archives).

KEYSTONE/AP/PABLO MARTINEZ MONSIVAIS

(sda-ats)

La fortune de Donald Trump est restée quasiment inchangée entre 2017 et 2018 à environ 3,1 milliards de dollars, selon le classement publié mercredi par le magazine Forbes, qui estime que son séjour à la Maison Blanche nuit à son patrimoine.

Le président américain est désormais la 259ème fortune américaine et a reculé de 11 places par rapport à 2017 (248).

Si la valeur de ses actifs est équivalente à celle de l'an dernier, elle a chuté d'un tiers par rapport à 2015 (4,5 milliards de dollars).

Selon Forbes, cette contraction est notamment le résultat des dépenses de campagne de Donald Trump sur ses deniers personnels et du ralentissement du marché de l'immobilier à New York, en particulier dans le haut de gamme.

L'ancien homme d'affaires a bâti l'essentiel de sa fortune grâce à la promotion immobilière, initiant la construction de nombreuses tours à Manhattan, qui portent toutes son nom même s'il n'est propriétaire que de quelques-unes d'entre elles.

Quant à l'effet de sa présidence en elle-même sur son patrimoine, l'enquête du magazine tend à montrer qu'il est plutôt négatif.

Le ton de sa campagne et ses positions radicales sur certains dossiers, notamment en matière d'immigration, ont fait fuir des partenaires commerciaux et des acquéreurs potentiels de biens immobiliers dans lesquels il avait des intérêts.

A l'opposé, la valeur de certains des biens qu'il détient en propre, notamment son appartement de la Trump Tower, son avion personnel ou sa propriété de Mar-a-Lago, ont gagné de la valeur, car ils sont désormais associés au prestige de la présidence américaine, selon Forbes.

Un trust confié à ses fils

Avant son investiture, Donald Trump a placé ses intérêts économiques dans un trust dont il a confié la gestion à deux de ses fils, Eric et Donald Junior, ainsi qu'à l'un de ses hommes de confiance, Allen Weisselberg.

Il a refusé de se défaire des participations qu'il détient dans de nombreuses sociétés, chapeautées par la holding Trump Organization, bien que beaucoup le lui aient suggéré, notamment le directeur du Bureau pour l'éthique gouvernementale, Walter Shaub.

Forbes a calculé que si Donald Trump avait choisi de céder ses participations et de mandater son trust pour investir dans des actions sans droit de regard de sa part pour éviter des conflits d'intérêt, sa fortune serait aujourd'hui supérieure de 500 millions de dollars.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.