Navigation

La fortune des caisses de pension s'améliore

S'adaptant aux marchés financiers, les caisses de pension préfèrent désormais miser sur l'immobilier et les actions (archives). KEYSTONE/STEFFEN SCHMIDT sda-ats
Ce contenu a été publié le 18 décembre 2017 - 10:24
(Keystone-ATS)

La fortune des caisses de pension s'est améliorée ces cinq dernières années. Elle a progressé de 5,2% par an entre 2012 et 2016 pour s'inscrire à 823,9 milliards de francs.

Les institutions de prévoyance professionnelle ont investi davantage dans les immeubles (18,9% de leur capital), les actions (30,1%) et les placements alternatifs (8,5%) au cours de cette période, a indiqué lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Elles ont en revanche réduit leurs liquidités et obligations, s'adaptant à l'évolution des marchés financiers.

Au niveau des passifs, les réserves de fluctuation de valeur ont augmenté de 10%, à 57,5 milliards de francs. Le découvert équivalait à 34,1 milliards de francs en 2016 (+10,1%), assumé à hauteur de 32,7 milliards par les institutions de droit public (+16,3%) et 1,4 milliard par celles de droit privé (-49,7%).

A fin 2016, les caisses de pension comptaient près de 4,1 millions d'assurés actifs (+0,5%). Parmi les retraités, 744'799 (+3,4%) ont reçu une rente et 35'619 (+3,9%) ont demandé un versement partiel ou intégral de leur capital de retraite.

Ces retraits se sont montés à 6,8 milliards de francs (+8,3%) au total. La valeur moyenne du capital retiré a progressé à 191’422 francs (+4,3%). Le nombre des institutions de prévoyance a diminué à 1713 contre 1782 en 2015.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.