Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Environ un quart de l'énorme stock aurait été écoulé.

KEYSTONE/THOMAS DELLEY

(sda-ats)

La foule a afflué durant trois jours à la grande salle d'Oulens-sous-Echallens (VD) pour acquérir un t-shirt ou une veste de la marque à la baleine jaune. Un boucher vaudois y écoulait un énorme stock de vêtements Switcher. Mais tout n'est de loin pas parti.

"Financièrement, le pari n'est pas encore gagné", a expliqué dimanche à l'ats Patrick Perroud, boucher et éleveur de vaches. "Un rabais de 70%, c'était peut-être un peu trop. C'est pas grave. Mon but était de faire plaisir aux gens et ils ont été contents".

Après la faillite de Switcher, un homme d'affaires bâlois avait racheté pour 250'000 francs - hors frais d'inventaire et de douane - des centaines de milliers de vêtements de la marque, lors d'une vente aux enchères en février. Tout devait partir pour les Balkans.

Mais Patrick Perroud, associé à des connaissances, n'a pu se résoudre à voir ces vêtements quitter la Suisse. Il a racheté - pour un montant resté confidentiel - 332 des 572 palettes d'habits. C'est ce stock qu'il a commencé à écouler ce week-end.

Un quart du stock

Un bilan précis reste à tirer, mais environ un quart de l'ensemble a été vendu, estimait-il à chaud. D'autres ventes devraient suivre, cependant rien n'est encore planifié. "Cette opération, c'est beaucoup de satisfaction, mais aussi beaucoup de fatigue", a-t-il confié.

Le public s'est rué en nombre à Oulens-sous-Echallens. "Il y avait du monde tout le temps. Beaucoup le matin, un peu moins l'après-midi", a-t-il précisé. Les gens ont parfois dû attendre avant d'entrer. Le nombre d'acheteurs était limité dans la salle, pour que "les personnes puissent regarder tranquillement les articles", a-t-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS