Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plusieurs milliers de personnes ont afflué de vendredi à dimanche à la première Convention internationale de tatouage de Montreux. Professionnels, amateurs et simples curieux ont déambulé dans les salles du 2m2c. Une 2e édition se tiendra en 2016.

Durant trois jours, 120 tatoueurs venus du monde entier ont oeuvré sous les yeux du public. Maori, old school, design, graphique ou encore hyper-réaliste: les styles les plus divers étaient représentés.

Et l'affluence était au rendez-vous. "On a prolongé les heures d'ouverture de deux heures dimanche soir, car des visiteurs arrivent encore", a expliqué à l'ats Philippe Aillaud, co-organisateur. "C'est un succès au-delà de nos espérances. Au moins 6000 à 7000 personnes ont fait le déplacement à Montreux".

Pour les spécialistes, la convention permettait d'obtenir un rendez-vous rapidement. Car il y a parfois plus d'un an d'attente en salon. Tous les tatoueurs présents ont pignon sur rue. "Les demandes de personnes qui font ça dans leur arrière-boutique ont été systématiquement refusées", a précisé l'organisateur. "Il n'y a pas de soucis d'hygiène. Le matériel est stérile, à usage unique".

Séduits par l'ambiance "incroyable", les tatoueurs voulaient tous déjà payer leur stand pour 2016, a ajouté M. Aillaud. Car une seconde édition est prévue, à la même période en 2016. Soit une semaine avant la convention de Londres et deux semaines avant celle de Barcelone, ce qui permet à des tatoueurs venant d'Australie ou des Etats-Unis de venir en Europe pour les trois rendez-vous.

ATS