Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le secrétaire d'État français chargé du Commerce extérieur, Pierre Lellouche, a annoncé mardi un déficit commercial record de 69,6 milliards d'euros en 2011, l'équivalent de 84 milliards de francs. Les exportations françaises ont moins progressé en 2011 que celles des pays voisins.

"Le bilan est moins mauvais qu'anticipé", a pourtant estimé le ministre sur le site internet du journal "Le Figaro". M. Lellouche avait, mi-janvier, revu en baisse de 5 milliards d'euros l'estimation du déficit annuel, précédemment évalué à 75 milliards. En 2010, le déficit commercial de la France était de 51,4 milliards d'euros.

"En 2011, nos importations ont augmenté de 11 %, à 498 milliards, a estimé le ministre. Dans le même temps, plus de 117'000 entreprises ont vendu leurs produits à l'étranger, un chiffre stable par rapport à 2010" a-t-il souligné. Il a également indiqué que les exportations de son pays avaient augmenté de 8,6%, à 429 milliards, ce qui permettra, selon lui, de créer 90'000 emplois en 2012.

Secteurs performants

"Nous pouvons être satisfaits de la bonne marche de certains secteurs: l'agroalimentaire connaît un excédent historique de 11,4 milliards d'euros. L'aéronautique dégage aussi un excédent de 17,7 milliards, grâce à la vente de 534 Airbus" a précisé M. Lellouche.

Les exportations françaises ont toutefois moins progressé l'an passé comparées aux principaux voisins de la France (Allemagne, Italie, Espagne) ainsi qu'en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

La part du marché mondial capté par la France s'est fortement dégradée depuis 1990, passant de 6,2% à 3,6%.

ATS