Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le gouvernement français a décidé mercredi de faciliter l'accès au travail des Roms sans attendre une éventuelle levée des mesures transitoires de l'Union européenne qui le restreignent jusqu'à fin 2013. Paris va néanmoins poursuivre le démantèlement des campements illégaux.

Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, avait décidé de convoquer une réunion interministérielle sur les conditions de vie des Roms. Une série de démantèlements de camps illicites menés par le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avaient divisé la majorité.

A l'issue des discussions, Matignon a annoncé la suppression de la taxe pesant sur les employeurs des Roms et un élargissement des métiers auxquels peuvent prétendre les membres de cette communauté, issus de Roumanie et de Bulgarie pour la plupart.

Après discussion avec les Etats concernés, le gouvernement souhaite en outre examiner "l'hypothèse d'une levée anticipée des mesures transitoires qui restreignent l'accès de ceux-ci au marché du travail français, par rapport aux ressortissants communautaires".

Colère des associations

Paris propose que cette question soit inscrite à l'ordre du jour de la prochaine session du Conseil de l'Union européenne, sous présidence chypriote.

Le débat sur le sort des Roms, qui seraient entre 15'000 et 20'000 sur le sol français, a resurgi après le démantèlement de plusieurs campements illicites en banlieue de Lyon, Lille et Paris, au début du mois. Les reconduites à la frontière ont repris, suscitant l'ironie de la droite, la colère des associations et d'une partie de la gauche.

Avant la réunion, sept membres du Collectif Romeurope avaient été reçus à Matignon. A sa sortie, Malik Salemkour, membre de ce collectif, a déclaré apprécier un traitement du dossier "au niveau interministériel, comme un sujet de citoyenneté, sans le ramener à une question répressive ou ethnique".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS